Université de Strasbourg
Accueil
Search & Find
Diaporama
Vous êtes ici : Accueil   >   La collection de l'Institut d'Égyptologie   >   Travaux sur la collection   >   Accueil de chercheurs et de visiteurs   >   Opération « Récolement et étude des collections lithiques d'Abou Rawach »

Opération « Récolement et étude des collections lithiques d'Abou Rawach »

Responsable de l'opération

Raphaël Angevin
Conservateur du patrimoine, Service régional de l'archéologie d'Alsace

Début de l'opération

2011

Description

  • Le récolement des collections lithiques de la nécropole protodynastique M d'Abou Rawach s'inscrit dans le cadre d'un programme d'étude et de publication monographique coordonné par Y. Tristant (IFAO/Macquarie University, Australie).
  • L'évaluation critique de la documentation issue des fouilles de Pierre Montet (1912-1913) nous a offert l'opportunité de procéder à un nouvel examen de ces pièces, sur la base d'une étude technologique approfondie. La description minutieuse de la quarantaine d'artefacts en silex identifiée au sein des collections de l'Institut d'égyptologie de l'université de Strasbourg a conduit à une révision de leur typologie – souvent hésitante – et de leur attribution chrono-géographique initiale, parfois erronée.
  • A travers l'analyse de quelques pièces d'exception comme les grands couteaux bifaciaux, il a par ailleurs été possible de réinvestir - sous le prisme déformant des productions de prestige - la question de la pérennité des industries de la pierre au tournant des IVe et IIIe millénaires, en mettant en lumière les apports significatifs d'une démarche anthropologique à l'histoire des techniques.
  • Cette approche renouvelée nous a permis d'enquêter sur le contexte de dépôt de ces objets et – incidemment – sur le statut et les systèmes de valeurs qui leur sont régulièrement associés. En fondant notre analyse sur une reprise systématique de la documentation ancienne (publications, archives de fouille, carnets de dessins, etc.), une partie au moins des assemblages d'origine a pu être reconstituée. A cet égard, le viatique funéraire lithique des élites d'Abou Rawach trahit, au cours de la période protodynastique, des inflexions et des évolutions rapides, propres aux productions de prestige : la forte composante laminaire se situe sur la lancée du Prédynastique tandis que le cortège bifacial témoigne d'un extraordinaire phénomène d'accélération culturelle et technique dont on peut suivre l'évolution dans la vallée du Nil tout au long du IVe millénaire. Sa trajectoire singulière rejoint en cela celle des outils d'Helouan, de Saqqârah et, de manière plus évidente peut-être, des tombes royales des 1ère et 2ème dynasties d'Oumm-el-Gaab près d'Abydos, dont les outillages en pierre témoignent d'une subversion radicale des activités de taille du silex.
  • Par le degré d'investissement technique dont il constitue l'ultime reflet, le mobilier funéraire lithique protodynastique illustre probablement le point d'aboutissement d'un double processus de spécialisation artisanale et d'accentuation des inégalités sociales. Au cours de la période pharaonique, l'incursion de ces objets – et notamment celle des couteaux bifaciaux – dans l'univers graphique et littéraire des égyptiens les chargera d'ailleurs d'un symbolisme fort dont ceux d'Abou Rawach, pas plus que les autres, ne semblent dépourvus.

Raphaël Angevin

L'opération en images (dossier photo Fr. Colin)

Actualités

juil. 7 2017

La statue colossale de Ramsès II, prêtée au Musée de Karlsruhe, a retrouvé sa place dans l'aura du Palais universitaire, le 5...

mai 2 2017

La prochaine séance de l'Atelier de recherche en papyrologie égyptienne et grecque de Strasbourg (ARPEGeS) démotique aura...

avril 30 2017

Voir sur le site de l'IFAO : http://www.ifao.egnet.net — L'allocation doctorale du ministère de l'enseignement supérieur et de...

Toutes les actualités