Université de Strasbourg
Accueil
Search & Find
Diaporama
Vous êtes ici : Accueil   >   Les membres de l'équipe   >   Doctorants   >   Aurélie Roche (thèse soutenue avec succès le 9 juin 2015)

Aurélie Roche (thèse soutenue avec succès le 9 juin 2015)

Nom : ROCHE
Prénom :
Aurélie
Statut :
Doctorante titulaire d'un contrat de recherche doctorale
Unité de rattachement :
UMR 7044
Contact :
aurelie.roche1@gmail.com, aurelie.roche@etu.unistra.fr

Quel est votre parcours universitaire ?

Licence d’Archéologie, suivie d’un Master en Sciences de l’Antiquité – Archéologie du Territoire, à l’Université de Strasbourg. Depuis octobre 2011 : thèse de doctorat sous la direction de Frédéric Colin et de Béatrix Midant-Reynes.

Que cherchez-vous ?

Mon sujet de thèse découle directement de ma recherche de master, dirigée par Sylvie Donnat, qui portait sur les figures anthropomorphes représentées dans l’iconographie prédynastique. Pour ma thèse, je me propose d’élargir ce thème de recherche à l’ensemble de l’iconographie anthropomorphe nagadienne, produite au cours des époques prédynastique et protodynastique (3900 – 2700 av. J.-C.). En suivant une démarche comparative, les convergences et les divergences iconographiques en fonction des contextes et des supports d’image seront dégagées. L’étude a pour ambition de saisir les motivations et le rôle joué par ces manifestations artistiques nagadiennes, en les reliant avec les événements décisifs qui caractérisent cette phase de transition, témoin de l’apparition des premiers pharaons et de l’instauration d’un État pharaonique centralisé.

Pourquoi diable l’Égypte ?

Comme bon nombre de personnes, mon intérêt pour l’Égypte s’est éveillé grâce aux cours d’histoire dispensés au collège. Par la suite, ma formation universitaire m’a permis d’élargir mes horizons culturels. J’ai particulièrement apprécié la rigueur qu’exige l’étude des sociétés préhistoriques. Mon attention s’est alors naturellement portée sur la préhistoire égyptienne, qui présente l’avantage d’associer les deux disciplines.

Publications :

A. Roche, « Motifs géométriques et structuration de l’espace figuratif sur les vases de Nagada (IVe millénaire, Égypte) », Ktèma 35, 2010, p. 175-186.

Actualités

avril 14 2017

« L'Institut d'Egyptologie de l'Université de Strasbourg dispose d'un fonds exceptionnel de plus de 6500 objets, des statuettes,...

avril 13 2017

La prochaine séance de l'Atelier de recherche en papyrologie égyptienne et grecque de Strasbourg (ARPEGeS) démotique aura...

avril 6 2017

Le mardi 25 avril 2017, à 18h45, Maison des associations de Strasbourg, Bernard Mathieu (université Paul Valéry-Montpellier III)...

Toutes les actualités