Université de Strasbourg
Accueil
Search & Find
Diaporama
Vous êtes ici : Accueil   >   Les membres de l'équipe   >   Doctorants   >   Bruno Gavazzi (thèse soutenue avec succès le 2 juillet 2015)

Bruno Gavazzi (thèse soutenue avec succès le 2 juillet 2015)

Nom : GAVAZZI

Prénom : Bruno

Statut: Doctorant contractuel

Unité de rattachement: Institut d’égyptologie (UMR 7044) et Institut de physique du globe de Strasbourg (UMR 7516), IFAO

Directeurs de thèse : Frédéric Colin et Marc Munschy

Sujet : Méthodes de prospections géophysiques et archéologie : à la recherche des paysages anciens de l'Oasis de Bahariya

Contact : bgavazzi@unistra.fr


Quel est votre parcours universitaire et scientifique ?

Mon parcours d'études universitaires peut se résumer comme suit :

  • Septembre 2006 – Juin 2009 : étude des sciences de la Terre à l'Université Louis Pasteur, puis Université de Strasbourg (UNISTRA) à partir de Janvier 2009
  • Juin 2008 : D.E.U.G, obtenu avec mention bien

Sciences, mention Sciences de la Terre et de l'Univers, et de l'Environnement

  • Juin 2009 : Licence, obtenu avec mention bien

Sciences, mention Sciences de la Terre et de l'Univers, et de l'Environnement, spécialité géologie/géochimie

  • Août 2009 – Juin 2010 : Master 1 en Geosciences à l'Université d'Oslo dans le cadre d'un échange Erasmus
  • Septembre 2010 – Juin 2011 : Master 2 Sciences, mention Sciences de la Terre, de l'Univers et de l'Environnement, spécialité Sciences de la Terre : géophysique, géologie et dynamique des systèmes terrestres à l'Université de Strasbourg

Mémoire : « Geophysical and geomorphological investigations on the central part of the bronze age settlement Fidvár near Vráble, Slovakia », sous la direction du Prof.Dr. Olaf Bubenzer à l'Université d'Heidelberg,  soutenu en juin 2011, obtenant la mention bien.

 

Depuis Novembre 2011 : Université de Strasbourg : Doctorat en égyptologie et géophysique

 

Parallèlement à ma formation en sciences « dures » j'ai également effectué d'autres activités  de recherhce : étude et déblaiement du puits du château de Vallerois-le-bois en tant que membre de la SHAARL ou participation à différents projets géo-archéologiques  en tant que stagiaire au Labor für Geomorphologie und Geoökologie du Geographisches Institut de l’université d'Heidelberg.

Que cherchez-vous ?

Je cherche à explorer de nouvelles approches : en associant les sciences de la Terre et l'archéologie mon but est de développer des synergies qui permettent à chacun de ces domaines  de bénéficier du savoir-faire et des techniques de l'autre.

Plus concrètement, voici le résumé du projet de thèse présenté au ministère :

« La Mission Archéologique de l'IFAO à Bahariya étudie l'histoire de Psôbthis, chef-lieu antique de l'oasis de Bahariya, et les caractéristiques humaines et culturelles de sa population. Dans ce cadre précis, il reste à entreprendre une étude spatiale à grande échelle des traces matérielles des lieux de culte et de leurs dépendances appuyée par une approche interdisciplinaire mettant en œuvre des techniques propres aux sciences de la Terre en étroite relation avec les méthodes d'investigation archéologiques classiques. En s'appuyant sur la formation de géophysicien du porteur du projet, Bruno Gavazzi, sur son intérêt pour l'archéologie, et sur un triple support logistique et institutionnel, l'Institut Français d'Archéologie Orientale et les Instituts d'Égyptologie et de Physique du Globe de Strasbourg, ce projet dont la démarche est fondamentalement pluridisciplinaire concourra à l'avancée simultanée de deux problématiques, l'une historique et archéologique, l'autre technologique : -1- Matérialiser dans sa globalité un grand domaine rural de Bahariya au VIIIe/VIIe siècle avant notre ère, et mieux comprendre les modalités de l'occupation et de l'exploitation du sol, sur le temps long, de cette portion de territoire excentrée qu'est le nord de l'oasis de Bahariya. -2- Mettre à l'épreuve et développer en situation nouvelle une méthode de prospection géophysique inédite (à base de magnétomètres vectoriels) développée par l'EOST. Il s'agira de concevoir un outil spécifique adapté, et adaptable, aux contextes archéologiques. »

Je travaille également sur des projets annexes :

PCR Bruche : cartographie magnétique aux alentours de Dachstein (Alsace) afin de confirmer ou infirmer la présence de vestiges romains.

UMR 8167 – Mondes sémitiques : Prospections magnétiques à Al-Yamâma (Arabie Saoudite)

Pourquoi diable l’Égypte ?

Et pourquoi pas ?

Je m’intéresse plus généralement aux civilisations anciennes : comprendre comment les hommes vivaient, s'organisaient et interagissaient avec leur environnement.

Par sa richesse culturelle et historique l’Égypte constitue donc un terrain de jeu de choix pour  atteindre mes objectifs.

Ajoutez à ça l'opportunité de construire un projet inédit avec une équipe qui partage vos intérêts, et voilà pourquoi l’Égypte !

Quelle(s) figure(s) ou quelle(s) œuvre(s) vous accompagnent dans vos pérégrinations ?

Je ne pars pas en Égypte sans mon Fedora, on n’est jamais à l’abri de la découverte d’un temple perdu.

Y a-t-il une lecture égyptologique qui vous a touchée ou qui vous inspire ?

J’aime bien Astérix et Cléopâtre, mais je ne sais pas si ça compte.

Actualités

mai 2 2017

La prochaine séance de l'Atelier de recherche en papyrologie égyptienne et grecque de Strasbourg (ARPEGeS) démotique aura...

avril 30 2017

Voir sur le site de l'IFAO : http://www.ifao.egnet.net — L'allocation doctorale du ministère de l'enseignement supérieur et de...

avril 26 2017

La prochaine séance de l'Atelier de recherche en papyrologie égyptienne et grecque de Strasbourg (ARPEGeS) démotique aura...

Toutes les actualités